Le calendrier des événements


Voici la liste des prochains événements organisés par l'Association des Amis du musée Ingres :  
Fév
27
jeu
Dora Maar, muse et artiste @ Musée Ingres Bourdelle
Fév 27 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min

Maël Leroyer, guide conférencier, traite comme sujet « Dora Maar, muse et artiste. » Née en 1907 à Paris, Henriette Dora Markovitch vit ses jeunes années à Buenos Aires où son père architecte croate s’installe avec sa famille jusqu’en 1926. De retour à Paris Dora Maar suit des études aux Arts Décoratifs, à l’Ecole de photographie et aux Beaux-Arts. Elle voyage à Barcelone, Londres et aux Etats-Unis où elle photographie les méfaits de la grande dépression économique. De retour à Paris elle ouvre un atelier de photographie et évolue dans les milieux surréalistes où elle rencontre les acteurs majeurs de la vie culturelle. Son nom est lié à celui de Picasso dont elle fut la muse et la maîtresse. Sa relation avec Picasso a occulté l’artiste accomplie, la personnalité brillante de cette femme libre et engagée, à la recherche de son art: la peinture et la photographie. Malgré les difficultés, la solitude et le malheur, Dora Maar ne cessera de peindre et photographier jusqu’à ses derniers jours en juillet 1997 à Paris.

Mar
10
mar
3 peintres vénitiens de la Renaissance: Titien, Véronèse et Le Tintoret @ Musée Ingres Bourdelle
Mar 10 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min

Marie-Pierre Brunner, historienne de l’art, expose « 3 peintres vénitiens de la Renaissance: Titien, Véronèse et Le Tintoret. » Ils forment le « triumvirat » des peintres vénitiens de la Renaissance. Fière de ses palais et de ses institutions, Venise cultive l’amour des Arts et des Lettres, protège les artistes. Titien, né en Vénétie vers 1488, est envoyé à Venise à l’âge de 9 ans pour y étudier l’art. Il entre très tôt dans l’atelier de Bellini, artiste le plus réputé de Venise. A son décès, Titien lui succède à la tête des peintres vénitiens, il est nommé peintre officiel de la République de Venise en 1516. Il est l’autorité indiscutée sur le marché lucratif de la peinture jusqu’à l’arrivée du Tintoret. Le Tintoret, né en 1518 à Venise, se fait connaître par sa maîtrise des couleurs et des ombres, sa passion des effets de lumière. Son atelier reçoit de nombreuses commandes. A la mort de Titien, il est le plus grand peintre de Venise aux côtés de son rival Véronèse. Véronèse, né en 1528, fait son apprentissage à Vérone. C’est un grand coloriste et un fresquiste. Il arrive à Venise en 1553 et devient peintre de la République de Venise. C’est un spécialiste du trompe-l’oeil avec un grand sens du décor. Ces 3 grands artistes sont associés au maniérisme. Ils rivalisent dans les portraits commandés par des patriciens, de riches collectionneurs, dans les grands thèmes bibliques acquis par le haut clergé et plus tard dans des scènes nocturnes à l’éclairage surnaturel. Ces 3 artistes ont rivalisé pendant plus de 30 ans. Mais s’ils sont rivaux, ils s’influencent et contribuent au renouvellement de la peinture par l’utilisation de l’huile et l’importance de la couleur.

Mar
26
jeu
Toulouse-Lautrec @ Musée Ingres Bourdelle
Mar 26 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min

Geneviève Furnémont, guide conférencière, présente « Toulouse-Lautrec. » Peintre, dessinateur, lithographe, affichiste, Toulouse-Lautrec naît à Albi en 1864 et meurt dans le château familial de St André du Bois en 1901. Dès sa jeunesse il se passionne pour le dessin et la peinture, il fréquente des ateliers de peintres dont celui du peintre animalier René Princeteau qui lui transmet l’amour des chevaux. L’infirmité de l’artiste ne l’empêche pas de s’installer à Paris et de faire de la peinture son métier. Habitant à Montmartre il dessine, croque, peint les artistes, les plaisirs de la nuit montmartroise, les prostituées, les clients, les danseuses et les danseurs des cabarets. Il a ses entrées dans tous les lieux de fête de Montmartre où ses portraits se font caricatures. Malgré sa réputation de grand artiste, Toulouse-Lautrec continue sa vie de débauche, ses excès le feront sombrer dans des crises de delirium jusqu’à son décès à l’âge de 37 ans. Le palais de La Berbie, ancien palais épiscopal d’Albi, abrite le musée Toulouse-Lautrec où est conservée la plus importante collection d’oeuvres de l’artiste.

© Copyright Les Amis du musée Ingres - Crédits et mentions légales