Le calendrier des événements


Voici la liste des prochains événements organisés par l'Association des Amis du musée Ingres :  
Fév
3
ven
Le Vatican par Geneviève Furnémont @ Musée Ingres Bourdelle
Fév 3 @ 15 h 00 min – 16 h 45 min

Le Vatican: un Etat pontifical dans l’Etat italien. Enclavé dans la ville de Rome, le Vatican est le plus petit état du monde avec une superficie de 0,439 km2. L’Etat est indépendant depuis les accords du Latran en 1929. Ce haut lieu de la chrétienté, conservant la sépulture de l’apôtre Pierre, comprend le Saint Siège et l’état de la cité du Vatican. Situé sur la colline vaticane, c’est le siège de la papauté dirigée par le Pape qui exerce les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Le Vatican possède sa garde suisse depuis 1506, sa poste, sa « Radio Vatican » et sa chaîne de télévision. La basilique Saint Pierre, abritant des chefs d’oeuvre, est le plus grand édifice religieux du monde construit sur les plans de Bramante à qui succèderont des génies de l’art dont Michel-Ange et Raphaël. Le Vatican abrite une concentration de trésors dans ses 11 musées et 1400 salles dont la célèbre Chapelle Sixtine et sa voûte de Michel-Ange, des fresques de tous les plus grands artistes de l’époque. Le Vatican, ce sont aussi les jardins, oasis de paix créée par le Pape Nicolas III.

Fév
15
mer
L’art des jardins: des paradeisos antiques au Moyen-Age par Amélie Roptin-Neyron @ Musée Ingres Bourdelle
Fév 15 @ 14 h 30 min – 16 h 30 min

Il semble que l’art des jardins soit né en Mésopotamie plus de 3000 ans av. J-C. pour le luxe et le plaisir. Babylone évoque encore aujourd’hui les jardins suspendus. Au IIème millénaire av. J-C. l’Egypte découvre les jardins, lieux de délices. En Perse, les Rois dominant l’Asie créent des « paradeisos » mot perse signifiant paradis. Dans un enclos dont les canaux convergent dans une fontaine, des arbres fruitiers, des pelouses, des ménageries servent à l’agrément. Dans des jardins protégés de murs des animaux sauvages, du gibier sont lâchés pour le plaisir des chasseurs à l’arc.   A l’image des Perses, les Grecs et les Romains installent des jardins où la végétation est le symbole d’immortalité avec le dieu des jardins, Priape.          A partir du jardin byzantin l’art du « jardin arabe » apparaît au Maghreb et jusqu’en Espagne. Au Moyen-Age les jardins d’occident ornent les cloîtres des abbayes avec un puits central, des sculptures végétales, des plantations de simples servant à la médecine. Les châteaux médiévaux n’,ont qu’une petite cour ou préau avec quelques plantes odorantes. Seuls quelques seigneurs revenant des croisades imitent les jardins orientaux en introduisant dans les parcs des « enchantements » vus en Orient.

Mar
7
mar
Visite de l’Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue @ Abbaye de Beaulieu
Mar 7 @ 14 h 15 min – 17 h 30 min

Sur inscription exclusivement avant le 14 février, rendez-vous à 14h15 sur place. Un covoiturage pourra être organisé. La visite guidée de l’Abbaye et des salles d’exposition débutera à 14h30. Vous pourrez ensuite profiter du site et déambuler dans les jardins.

Mar
22
mer
L’Avant-garde russe vers l’abstraction: Vassily Kandinsky, Kasimir Malevitch, Sonia Delaunay par Marc Salvan-Guillotin @ Musée Ingres Bourdelle
Mar 22 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min

Une nouvelle vague d’artistes expérimente de simples formes géométriques et des matériaux industriels contre « l’art qui a peu à peu disparu derrière l’accumulation de choses. » Kandinsky naît en 1866 dans un milieu aisé. A 30 ans il abandonne le droit et l’économie pour se consacrer à sa passion: la peinture. Il part à Munich où il développe une peinture de formes et de masses colorées, illustrant sa « théorie des correspondances. » Il voyage en Europe pendant la guerre puis retourne à Munich où il enseigne au Bauhaus et publie plusieurs essais. En 1933 il vit à Paris et obtient la nationalité française en 1939. Il décède en 1944 à Neuilly-sur-Seine.  Malevitch né en 1878 à Kiev de parents polonais est l’aîné d’une famille aisée de 14 enfants. Dessinateur technique dans les chemins de fer à Moscou, cet autodidacte à la recherche d’un langage universel s’essaye à différents styles. Sa collaboration avec des poètes et des musiciens l’amène à la création du Suprématisme, combinaison de couleurs et de figures géométriques en noir et blanc. L’arrière plan blanc représente la liberté de l’infini. Nommé enseignant pendant la Révolution de 1917 à l’Académie de Moscou et à l’école artistique de Vitebsk, il perd ses fonctions officielles en 1930. Emprisonné, son art condamné par le pouvoir bolchévique, il décède en 1935.            Sonia Delaunay naît Sarah Stern en 1885 à Gradizhsk en Ukraine dans un milieu aisé et cultivé. Douée pour le dessin elle étudie aux Beaux Arts en Allemagne avant de s’établir à Paris en 1905. Inscrite à l’Académie de La Palette, elle fréquente galeries et expositions où elle découvre les post impressionnistes, les Fauves. Avec Robert Delaunay qu’elle épouse en 1910 ils créent « l’orphisme » aux couleurs vives et aux formes géométriques. Attirée par les arts décoratifs, la mode, les affiches elle s’éloigne de la peinture avant de la reprendre avec ses amis du groupe Abstraction-Création. Après le décès de Robert en 1941 elle met tout en oeuvre pour faire reconnaître son talent. En 1955 plusieurs expositions sont consacrées à Robert enfin reconnu. En 1946 elle fonde le Salon des Réalités Nouvelles pour promouvoir l’art abstrait et non-figuratif. Elle participe à la Fondation du groupe Espace, expose dans de nombreuses galeries et musées. Cette pionnière de l’art abstrait et de l’art déco est la 1ère femme à avoir eu, de son vivant, une rétrospective au Louvre. Elle décède à Paris en 1979.

Copyright © Dandelion by Pexeto